• -20%
Crème Spécial Vitiligo
  • Crème Spécial Vitiligo
  • Crème Spécial Vitiligo
  • Crème Spécial Vitiligo
  • Crème Spécial Vitiligo
  • Crème Spécial Vitiligo

Crème Spécial Vitiligo

5,55 €
4,44 € Économisez 20%
5 1
Biladishop,
5/ 5

Le but de cette crème est de stimuler les mélanocytes (Cellules pigmentantes la peau) restants et favoriser ainsi la reproduction et la repigmentation de la peau.

La peau retrouve ainsi sa couleur naturelle.

  Paiement sécurisé

Vous pouvez paiement en toute sécurité

  Livraison rapide

Nous livrons votre commande directement après réception du paiement

  Satisfait ou remboursé

Si vous n'êtes pas entièrement satisfait(e) de votre achat, renvoyez simplement, pour remboursement

 

 

Le but de cette crème est de stimuler les mélanocytes (Cellules pigmentantes la peau) restants et favoriser ainsi la reproduction et la repigmentation de la peau.

La peau retrouve ainsi sa couleur naturelle.

 

 

Qu'est-ce que le vitiligo ?

 

Le vitiligo est une maladie de la peau relativement fréquente. Elle touche 0,5% à 2% de la population selon les études. Les hommes et les femmes sont atteints avec la même fréquence.
Vitiligo : une maladie liée à la disparition des mélanocytes.

 

Le vitiligo se manifeste par des plaques blanches qui correspondent à des zones de peau où les cellules qui fabriquent la mélanine (le principal pigment de la peau) ont disparu. Ces cellules s'appellent les mélanocytes. Les plaques de vitiligo sont généralement asymptomatiques, c'est-à-dire qu'elles ne grattent pas, ne brûlent pas et ne font pas mal. Elles ne sont jamais contagieuses.

 

 

D'où vient le Vitiligo ?


Le vitiligo ne doit plus être considéré comme une « maladie psychosomatique ». Si le rôle du stress est parfois indéniable dans le déclenchement ou l'aggravation de certains vitiligos, il n'est certainement pas la cause de cette maladie.

 

 

Quel impact sur la santé ?

 

Les personnes atteintes de vitiligo sont « tout simplement » recouvertes de taches blanchâtres, plus ou moins nombreuses, plus ou moins étendues suivant le patient. Le vitiligo n'est ni douloureux ni contagieux ; les taches ne sont pas en relief et ne démangent pas non plus ; l'espérance de vie des malades n'est pas réduite. Bref, sur le plan physique, la maladie est bénigne.

 

Pourtant, hors de question de minimiser ses conséquences psychologiques... D'ailleurs, une étude américaine de 2009 (toujours menée par le National Center for Biotechnology Information) a montré que l'estime de soi des patients atteints de vitiligo était détériorée, et que 20% des malades souffraient même d'une sensation permanente de démangeaison.

 

« Les symptômes sont esthétiquement disgracieux, analyse le Dr Valérie Callot. Ainsi, les malades développent du stress, de l'anxiété, voire des dépressions. Ils se sentent obligés de cacher leur pathologie, comme si elle était honteuse. » De plus, comme le vitiligo n'a aucune conséquence sur le plan physique, les malades ont fréquemment le sentiment de ne pas avoir à se plaindre, ce qui renforce leur mal-être psychologique... Le cercle vicieux est enclenché.

 

En parallèle, les malades sont amenés à s'exposer au soleil, toujours afin de stimuler les mélanocytes restants. « On prescrit également notre crème contenant des composés immunomodulateurs, qui permettent de freiner l'action des anticorps anormaux ».

 

C48-731

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour l'usage décrit dans cette note d'information